Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Assurance crédit refusée, que faire ?

 

 

 

D’une manière générale, les établissements prêteurs exigent une assurance emprunteur en garantie d’un prêt immobilier ou professionnel. En cas de refus de prise en charge, le demandeur peut faire appel à un courtier spécialisé ou recourir à la convention AERAS.

 

Opter pour la délégation d’assurance en cas de refus

Si certains établissements prêteurs se montrent restrictifs avec les emprunteurs « à risques », ce n’est pas le cas de toutes les compagnies d’assurance. Les débiteurs peuvent ainsi choisir de souscrire un contrat d’assurance individuel auprès d’un assureur externe. Ils auront la possibilité de rechercher une offre proposant de couvrir les risques spécifiques (risques de santé, de métiers, etc.) et de faire jouer la concurrence pour choisir le contrat affichant les meilleurs prix. Les contrats de délégations d’assurance présentent l’avantage d’être établis sur mesure.

 

La convention AERAS, pour faire face aux refus d’une assurance prêt

Il peut arriver que les emprunteurs se voient opposer, en première intention, un refus d’assurance du fait de leur état de santé. Dans ce cas de figure, la convention AERAS vient en aide aux personnes présentant un risque aggravé de santé, et ce, afin qu’ils puissent obtenir une assurance et emprunter. Ce dispositif comprend deux niveaux d’examen de dossiers supplémentaires. Il permet une ré-étude de la demande d’assurance par des spécialistes médicaux afin de trouver une solution de couverture adaptée au profil de chaque emprunteur. Toutefois, il reste possible qu’après examen de 3e niveau, la situation ne permette pas de proposer à l’emprunteur une solution d’assurance. Dans ce cas-là, les institutions prêteuses pourront accepter des garanties alternatives à l’assurance. Ainsi, les assureurs s’engagent, lorsque cela est possible, à proposer au débiteur une assurance invalidité qui couvre au minimum le risque de perte totale et irréversible d’autonomie et certains risques additionnels au cas où celles-ci s’avèreraient essentielles à l’aboutissement du prêt.

 

Faire appel à un courtier spécialisé

Outre ces deux solutions, en cas de refus d’une assurance de prêt immobilier, il est conseillé de faire appel à un courtier spécialisé pour simplifier les démarches. Ce professionnel est à même de donner des conseils pour le montage du dossier, des conseils pour fournir les bonnes pièces justificatives en cas de problème de risque aggravé de santé. De plus, il se chargera de mettre en concurrence les assureurs spécialisés en risques spécifiques et présentera à l’emprunteur, dans un bref délai, les meilleurs devis sur mesure.

 

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
  • camille

    C’est tout à fait vrai, mais il y a des risques qui sont susceptibles d’être couverts, à tout moment, sur demande de l’assuré alors essai de contacter assurance de prêt pas cher pour avoir plus de renseignements dans le choix d’une assurance emprunt la moins chère du marché qui répondra le mieux à votre situation

Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet