Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Comment bien choisir son assurance de prêt ?

 

 

 

Pour le futur emprunteur, une assurance de prêt représente un pourcentage non négligeable du coût total de son prêt. C’est pour cette raison qu’il convient de bien étudier le niveau de couverture offert ainsi que les prix proposés avant d’arrêter définitivement son choix.

Quels sont les risques couverts par une assurance de prêt ?

Une assurance emprunteur couvre son souscripteur pour plusieurs types de risques. Tous les contrats d’assurance de prêt protègent le souscripteur contre le décès et la perte irréversible d’autonomie. Les termes de ce contrat stipulent que l’assureur est tenu de rembourser le capital restant dû si l’emprunteur vient à mourir ou s’il subit une perte irréversible de son autonomie. Il faut noter cependant que cette couverture est limitée dans le temps. Généralement, elle prend fin entre 70 et 80 ans. L’assurance emprunteur peut également couvrir les risques d’invalidité et d’incapacité de travail partielle, totale ou temporaire qui surviennent après une maladie ou un accident. Tout comme le premier contrat, ce dernier est aussi limité avec l’âge. Certaines personnes qui exercent des métiers à haut risque de licenciement peuvent opter pour des contrats d’assurance emprunteur ayant une couverture contre les risques de perte d’emploi.

 

Bien comparer les offres

Depuis 2010, la loi Lagarde autorise la délégation assurance. Cette disposition permet aux emprunteurs de souscrire une assurance de prêt autre que celle proposée par l’institution bancaire. L’organisme prêteur est alors obligé d’accepter ce contrat alternatif du moment qu’il présente une équivalence de garanties avec le contrat qu’elle propose en interne. Si auparavant, la comparaison était difficile en raison du manque de transparence sur les critères de garanties, désormais ce n’est plus le cas. Le Comité consultatif du secteur financier a sorti une liste de 18 critères parmi lesquels les banques doivent choisir 11 d’entre eux, qu’elles doivent communiquer aux emprunteurs. C’est sur ces critères que celui-ci se basera pour comparer les offres présentes sur le marché. Pour le citoyen lambda qui a parfois du mal avec le jargon employé en assurances, le recours à l’aide d’un courtier peut s’avérer bénéfique pour faire le bon choix.

 

Une assurance bien choisie pour de belles économies

L’assurance de prêt représente entre 5 et 20 % du coût total du crédit. Un choix judicieux permet de réaliser d’importantes économies et de réduire considérablement les frais. Pour bénéficier de la meilleure offre, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence. Avec la loi Hamon, il est possible de changer d’assurance même après que la signature du prêt a été faite (dans un délai d’un an après la souscription).

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet