Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Les jeunes emprunteurs pénalisés par la méconnaissance de l’assurance de prêt

 

 

Assurances de prêt : des statistiques qui en disent long

Les jeunes de 25 à 35 ans maitrisent mal la notion d’assurance de prêt immobilier. Ils sont donc défavorisés dans leurs demandes de prêt pour l’achat de leur première résidence. Une étude d’Ifop de février 2015 a montré que cette lacune sur l’assurance de prêt touche 27 % des 25 à 35 ans. Pour 30% d’entre eux, cette assurance est facultative. D’un point de vue légal, il n’y a aucune obligation pour cette assurance-prêt. Cependant, les établissements prêteurs exigent la souscription à cette assurance. Ainsi en cas de défaillance de l’emprunteur, le remboursement du capital est assuré.

 D’autre part, ils ont du mal à chiffrer le coût de cette assurance. Pour un emprunt immobilier de 150 000 € à rembourser sur 20 ans, 70% sont incapables d’évaluer le montant de l’assurance. Ce coût est évalué entre 5 520 et 12 600 €.
Seuls 31 % ont été en mesure de donner une estimation comprise entre 5000 € et un peu plus de 10 000 €.

 

Assurance de prêt immobilier : les principes

Les établissements prêteurs proposent souvent l’assurance couvrant le prêt. Le consommateur est en droit de choisir l’établissement assureur si le contrat de celui-ci a le même niveau de garantie que celui de l’établissement prêteur. Pour cela, il est important de comparer plusieurs contrats grâce aux simulations en ligne. Pour les contrats signés après le 26 juillet 2014, un délai d’un an à compter de la date de signature du contrat est nécessaire pour la résiliation. Cette demande devra être adressée par lettre recommandée avec accusé de réception dans les 15 jours avant le terme des 12 mois. Dans cette recherche d’assurance-prêt moins chère, plusieurs risques doivent être couverts. Les banques demandent souvent la couverture pour le décès, la maladie et l’invalidité et parfois la perte d’emploi.

 

La nouvelle loi qui régit l’assurance de prêt

La loi Lagarde de 2010 a mis fin au droit des établissements financiers d’imposer leurs assurances pour tout contrat de prêt. La loi Hamon de juillet 2014 va plus loin dans ce droit des consommateurs à choisir une assurance-prêt moins chère. La loi Hamon est plus explicite puisque les banques sont dans l’obligation de motiver par écrit leurs refus de la résiliation dans les 10 jours ouvrés. Au-delà de ce délai, elles sont passibles d’une amende de 3000 €. Les démarches de résiliation de contrat sont donc plus faciles afin de chercher une assurance-prêt moins chère.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet