Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Assurance de prêt : indemnisation forfaitaire ou indemnitaire ?

De nos jours, la demande d’un crédit auprès d’un établissement bancaire implique obligatoirement la souscription à une assurance avec des garanties dont certaines sont exigées et d’autres optionnelles. Si l’indemnisation des garanties exigées est totale, celle des garanties optionnelles peut cependant être forfaitaire ou indemnitaire selon les choix de l’assuré.

L’assurance de prêt, un critère déterminant dans la validation d’un prêt

Actuellement, même si la souscription à une assurance n’est pas obligatoire pour l’obtention d’un crédit immobilier, c’est devenu une démarche incontournable et indispensable dans le processus de validation du prêt. En effet, elle couvre à la fois la banque et l’emprunteur en cas de sinistre touchant ce dernier. Concrètement, elle prend en charge le remboursement des échéances de remboursement du crédit en cas d’incapacité de l’assuré. L’assurance emprunteur est assortie de deux garanties de bases qui sont la garantie décès et la garantie de perte totale et irréversible d’autonomie ou PTIA. L’activation de ces deux garanties exigées par les établissements prêteurs donne droit à un remboursement total par l’organisme d’assurance. En ce qui concerne les autres garanties qui couvrent les situations d’incapacité, d’invalidité et de chômage, elles sont optionnelles et selon le choix de l’assuré, le mode de remboursement peut être forfaitaire ou indemnitaire.

Remboursement indemnitaire et forfaitaire

Le remboursement indemnitaire est généralement le mode de prestation que proposent les contrats collectifs des établissements de prêts. Formule à minima, il est proportionnel à la perte estimée de revenus de l’assuré. Il vient en compensation aux autres régimes d’indemnisations tels que la sécurité sociale ou tout autre régime de prévoyance ou de mutuelle complémentaire. Dans le cas où la baisse de revenu est couverte en totalité par ces autres organismes, l’assurance ne procèdera donc à aucune indemnisation. Dans le cas contraire, elle prendra en charge uniquement la part manquante.

Quant au remboursement forfaitaire, il est proposé par les contrats souscrits dans le cadre d’une délégation d’assurance. L’indemnisation se fait sans regard à la perte de revenus, mais selon la quotité assurée, établie à l’avance lors de la signature du contrat d’assurance, sous forme de pourcentage des mensualités. De ce fait, le remboursement forfaitaire semble le plus performant. Toutefois, il est important de choisir le mode d’indemnisation de son assurance en fonction de son profil d’emprunteur et de ses ressources globales pour optimiser son contrat d’assurance.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet