Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Assurance de prêt : le questionnaire de santé à la loupe

 

 

Avant de souscrire à une assurance de prêt, l’emprunteur est tenu de répondre à un questionnaire de santé. Cette enquête permet d’évaluer les risques qu’il représente et de déterminer le type de contrat qui lui convient.

 

Le contenu d’un questionnaire de santé

 

Le questionnaire de santé, à remplir lors d’une souscription d’une assurance de prêt, entre dans le code légal. Ainsi, l’assuré est tenu d’y répondre en toute honnêteté tout en évitant autant que possible les omissions, qu’elles soient volontaires ou pas. Le formulaire contient un premier volet de questions relatives à l’état de santé de l’individu. Ce dernier est tenu de préciser s’il souffre d’une maladie quelconque qui nécessite un suivi médical. Il doit aussi affirmer s’il a toute sa faculté mentale et que ses organes vitaux ne subissent aucune infection. Les réponses à ces questions permettent à l’assureur d’évaluer l’état de santé de la personne et de déterminer les risques qu’elle représente. Une autre partie du questionnaire parle des antécédents médicaux de l’assuré. Le formulaire contient également des questions sur les conditions générales de vie de l’individu. Bien qu’elles ne soient pas en rapport direct avec la santé, elles n’en sont pas moins importantes.

le questionnaire de santé à la loupe_une

Les conséquences d’une fausse déclaration

 

Les refus de crédit pour des raisons de santé ne sont pas rares. En effet, si les maisons d’assurance trouvent que le dossier médical représente trop de risques, elles peuvent choisir de ne pas valider le contrat d’assurance et la demande de crédit se trouve également bloquée. Face à cette situation, bon nombre d’emprunteurs sont tentés de ne pas répondre correctement aux questions posées dans le formulaire de santé. Même si en agissant ainsi, le prêt souhaité est obtenu, l’assuré n’est jamais totalement à l’abri. Si un accident se présente, et qu’une omission est constatée, il est doublement perdant, puisque la compagnie n’acceptera pas de le couvrir. Ainsi, il aurait cotisé pour rien et prend le risque de devoir rembourser ses dettes par ses propres moyens, même en cas de sinistre.

 

Questionnaire de santé : comment répondre pour obtenir un bon contrat ?

 

Il n’est pas indispensable de mentir au questionnaire de santé pour pouvoir obtenir une assurance de prêt à la mesure de ses attentes. Mieux vaut toujours privilégier l’honnêteté et se battre par la suite pour que son dossier ne soit pas refusé. En effet, il est possible de négocier avec sa maison d’assurance pour que les risques de santé n’entrainent pas un refus catégorique de la souscription. Dans la majeure partie des cas, en acceptant de payer une surprime, également à négocier, et en apposant quelques clauses concernant certains risques, il est possible de voir son assurance de prêt validée.

 

le questionnaire de santé à la loupe

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet