Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Crédit immobilier : emprunter à l’âge de la retraite

 

 

Souscrire un emprunt immobilier est souvent difficile à l’âge de la retraite. La plupart des banques hésitent en effet à octroyer un prêt au-delà de 45 ans. Il existe cependant diverses solutions pour pouvoir emprunter à l’âge de la retraite.

 

Des conditions de prêt plus souples

 

Il n’existe théoriquement aucune loi limitant l’âge de souscription d’un crédit immobilier. La plupart des établissements bancaires rechignent toutefois à accorder un prêt aux seniors en raison de l’importance des risques. Un emprunteur âgé présente en effet un risque de décès plus important et peut avoir plus de difficultés à rembourser ses mensualités. Si l’âge maximal de souscription à un crédit immobilier est fixé à 80 ans par de nombreuses banques, il est actuellement plus facile d’emprunter à 40 ans qu’à 70 ans. Face au vieillissement de la population et au pouvoir d’achat croissant des nouveaux retraités, celles-ci comment cependant à assouplir leurs conditions de prêt.

Des solutions tenant compte de l’âge et des possibilités financières de l’emprunteur ont ainsi vu le jour : les seniors ont désormais la possibilité de bénéficier d’un financement adapté à leurs projets tout en conservant un niveau de vie confortable. Il existe d’ailleurs des taux de crédit immobilier destinés à cette tranche d’âge. Un emprunt sur une durée comprise entre 7 et 10 ans sera par exemple proposé à un taux fixe allant de 3,5 % à 3,8 % et à un taux variable de 1 point de moins. Même les assurances ont aujourd’hui suivi les établissements de prêt pour proposer des offres spécifiques aux seniors.

 

Assurances et prêt immobilier hypothécaire

 

Malgré l’existence de contrats adaptés aux retraités, l’assurance de prêt représente toujours une part importante du montant total d’un crédit immobilier. Son coût peut atteindre 2,50 % du capital emprunté et est donc plus élevé que celui d’une assurance de prêt pour un emprunteur jeune. Pour éviter que le remboursement des mensualités pénalise les finances des seniors, les organismes financiers acceptent ainsi d’autres garanties pour leur octroyer un crédit. Il peut s’agir d’une personne physique décidant de se porter caution, d’un apport personnel conséquent ou d’un nantissement de bien sur un portefeuille boursier.

Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence pour bénéficier des meilleurs taux et trouver l’offre la plus avantageuse en fonction de son âge et sa situation financière. Il faut par ailleurs noter qu’il est possible de souscrire une assurance de prêt jusqu’à 80 ans. Enfin, il existe des prêts immobiliers hypothécaires spécialement conçus à destination des propriétaires de plus de 65 ans ayant déjà remboursé intégralement leur crédit. Ce type de formule présente la particularité de pouvoir emprunter sans forcément souscrire une assurance décès.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet