Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Crédit, la conjoncture économique a modifié la durée d’endettement des jeunes !

 

 

L’Insee a publié il y a peu son rapport annuel. Il en est ressorti que depuis 2005, les conditions économiques ont poussé les emprunteurs à ajuster leurs conditions de crédit, notamment les jeunes qui empruntent plus sur 25 ans que sur 20.

 

Les jeunes emprunteurs ont revu leur durée d’endettement à la hausse

 

Les prêts immobiliers ont nettement progressé entre 2005 et 2011. Cette progression a alors entraîné une certaine hausse de l’endettement des Français, en parallèle à cette période, notamment pour se loger. D’après son rapport annuel publié le 7 novembre dernier, l’on a connu une hausse de 58 % du montant moyen dû au titre des crédits immobiliers entre 2005 et 2011. Même si la charge des mensualités est restée stable, l’on remarque toujours une certaine difficulté des ménages à étaler leurs prêts.

La conjoncture economique une

Toujours selon l’Insee, les emprunts ont vu leur durée s’allonger, notamment pour les primo-accédants : si en 2005 les personnes âgées de moins de trente ans s’endettaient sur une durée moyenne de vingt ans, aujourd’hui ils le font pour vingt-cinq ans. Quoi qu’il en soit, cette modification de leur plan d’endettement ne devrait pas avoir un grand impact sur leur rythme de vie, malgré la crise.

 

Les causes possibles de ce rallongement de la durée de crédit

 

D’un côté, l’on pourra évoquer l‘augmentation importante des prix de l’immobilier entre 2005 et 2011, de 29 % sur ces six années. En parallèle, les revenus des Français n’ont pourtant évolué que de 12 % sur la même période. D’après l’Insee, les ménages primo-accédants ont donc été contraints à augmenter le montant de leur prêt pour combler le manque.

La conjoncture economique
D’un autre côté, l’on pourra également évoquer les taux d’intérêt des crédits immobiliers durant cette période qui ont permis aux jeunes d’accéder au crédit, étant à un niveau extrêmement bas. En tout, les crédits immobiliers ont alors grimpé de 81 %, atteignant les 800 milliards d’euros à la fin 2011, alors qu’ils étaient à 442 milliards d’euros en 2005.

 

Une durée d’emprunt en baisse pour les personnes de plus de 60 ans

 

Toujours d’après le rapport annuel de l’Insee, l’on a pu remarquer que les jeunes emprunteurs s’endettent donc de vingt-cinq ans depuis 2011 alors qu’ils signaient pour vingt ans en 2005. Les personnes qui se situaient entre cinquante et cinquante-neuf ans n’ont toutefois pas modifié leur durée d’endettement, qui est restée à quinze ans. Quant aux emprunteurs de plus de soixante ans, l’on a remarqué une diminution de leur durée d’emprunt, qui est passée de douze à dix ans pour les personnes âgées entre soixante et soixante-neuf ans, et de huit à cinq ans pour les personnes de plus de soixante-dix ans.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet