Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Crédits immobiliers : les banques durcissent les conditions d’assurance

 

 

Les taux de crédit et le coût de l’assurance crédit ont des orientations diamétralement opposées. En effet, les banques comblent la baisse des taux en remontant les tarifs d’assurance de prêt.

 

La baisse des taux entraîne l’augmentation des tarifs d’assurance

 

Les taux de crédit immobilier ne cessent de chuter, notamment à cause des taux obligataires qui s’orientent également vers le bas. De plus, les banques procèdent souvent à des baisses systématiques de taux lors de la rentrée de septembre, afin d’attirer de nouveaux clients. Pour préserver leurs marges et pour combler l’écart creusé par cette baisse de taux, les banques n’ont eu d’autre recours que de faire grimper le coût de l’assurance crédit. Pour un crédit de 200000 euros sur 20 ans avec un taux de crédit de 2,7 %, l’assurance de prêt peut alors peser jusqu’à un quart du capital emprunté. Pour rappel, les taux de crédit aux particuliers étaient de 5,40% en 2008 pour descendre à 4,30 % en 2012. Devant ces faits, les souscripteurs de crédits immobiliers sont dans l’obligation de chercher la meilleure offre qui leur convient, notamment au niveau des tarifs.

Crédits immobiliers : les banques durcissent les conditions d'assurance

La délégation d’assurance est toujours la moins onéreuse

 

Lorsqu’un emprunteur souscrit un crédit immobilier, il a le choix entre accepter le contrat de groupe que lui propose sa banque ou alors trouver une compagnie d’assurance pour garantir son prêt. Généralement, le choix des emprunteurs se base sur les tarifs proposés par les différentes compagnies d’assurance, les garanties proposées ainsi que les modalités d’adhésion. D’un point de vue financier, il faut savoir que les assurances individuelles sont moins onéreuses que les contrats de groupe. En moyenne, les taux des assurances individuelles sont de 0,10 % à 0,25% tandis que les contrats de groupe se retrouvent à 0,36 %. De plus, les emprunteurs jeunes et en bonne santé ont toutes les chances d’obtenir des conditions d’assurance très intéressantes.

Crédits immobiliers : les banques durcissent les conditions d'assurance

Une législation qui soutient les emprunteurs

 

Bien évidemment, le choix des emprunteurs se porte souvent sur les assurances individuelles dans la mesure où leur objectif est de trouver l’offre la moins chère pour les mêmes garanties proposées. D’ailleurs, la législation des crédits immobiliers encourage les emprunteurs à trouver la meilleure offre sur le marché, relançant ainsi la concurrence entre les différentes enseignes. La loi Hamon qui est entrée en vigueur le 26 juillet dernier vient renforcer les mesures de la loi Lagarde, qui donnait la possibilité aux emprunteurs de choisir l’assurance crédit qui leur convient. Grâce à cette loi Hamon, les emprunteurs bénéficient d’un délai de réflexion d’un an, pendant lequel ils ont la possibilité de changer d’assurance crédit s’ils en trouvent une autre à des conditions plus avantageuses.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet