Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Immobilier : le marché du crédit chute de 30 % au premier semestre

En dépit d’une baisse permanente des taux, la production de crédits s’effondre littéralement depuis le début de l’année. Les prévisions pour le reste de l’année restent sombres.

La crise de l’immobilier se poursuit

L’éphémère embellie du marché immobilier durant l’automne 2011 n’aura pas duré longtemps. Depuis janvier, les investissements dans la pierre n’ont eu de cesse de se contracter, impactant directement la production de crédit immobilier des banques françaises. Ainsi, au 1er semestre 2012, l’observatoire Credit Logement annonce une chute de 34,4 % des prêts débloqués par les créanciers. La situation a été particulièrement compliquée au cours du 2e trimestre, durant lequel les établissements financiers ont distribué 41,8 % de prêts en moyen par rapport au 2e trimestre 2011.

Les taux proches de leur plus bas historique

La contre-performance du marché des crédits immobiliers paraît plus inquiétante si l’on considère l’évolution des taux bancaires au 1er semestre 2012. En effet, le taux des créances concurrentielles passe de 4,31 % en janvier à 3,53 % en juillet, soit un recul de 0,78 point de base en seulement 7 mois. À ce rythme, le plancher historique, à 3,25 %, établi en octobre 2010 ne semble pas hors d’atteinte. Les spécialistes écartent toutefois cette hypothèse, le taux des crédits devant se maintenir à un niveau stable dans les prochaines semaines. Mais peu importe le scénario, l’année 2012 s’annonce déjà comme la plus mauvaise de ces dernières décennies en terme de production de prêts immobiliers.

Une croissance à reculons

La stabilisation des taux immobiliers n’aura vraisemblablement pas aucun impact majeur sur le marché des crédits immobiliers pour le reste de l’année. La baisse de la production se maintiendra probablement tout au long de l’année et atteindra entre 25 et 30 % selon les prévisions de l’Observatoire Credit Logement/CSA. La tendance baissière concerne aussi bien les emprunts pour des investissements dans le neuf que les achats dans l’ancien. L’activité dans les deux segments revient actuellement à leur niveau de 2009, après la grande dépression financière et économique mondiale.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
  • Pingback: Immobilier : le marché du crédit chute de 30 % au premier semestre ...

  • GRASSELLI

    Bon ils ne devraient pas se plaindre … Petite anecdocte : Ayant 2 credits immo a taux revisables indexes sur l euribor j ai propose a mes organismes de me renegocier les deux avec le deal suivant : vu ce que jai gagne ces dernieres annees avec la chute des taux je voulais redegager de la tresorerie et etait prete a rallonger la duree et augmenter sensibleme mon taux ils ont refuse . Une renego leur ferait trop perdre d argent. Ils misent tous sur une envolee des taux des que bale 3 sera passe et que leurs actifs seront renfloues. Cherchez l erreur .

Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet