Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Le report d’échances : coûteux mais salvateur !

 

 

Sauf dans le cadre de prêts conventionnés, les emprunteurs pourront recourir au report d’échéances lorsqu’ils sont dans l’impossibilité de payer une ou plusieurs mensualités de leur crédit immobilier.

 

Le principe du report d’échéances

Le report d’échéances est une opération qui consiste à remettre le paiement d’une ou de plusieurs mensualités à l’échéance du crédit. La durée du crédit s’allongera alors au fur et à mesure que le nombre de mensualités reportées augmente. Si l’emprunteur reporte 5 mensualités, alors la durée de remboursement sera rallongée de 5 mois.

Le report d'échances  coûteux mais salvateur_une

Généralement, les emprunteurs ont recours au report d’échéances lorsqu’ils sont face à une difficulté financière, ne leur permettant pas d’assumer à la fois les charges de leur ménage et le remboursement des mensualités du crédit. Il faut toutefois qu’ils en parlent avec le banquier au plus tôt, afin que ce dernier puisse trouver les solutions les plus adaptées.

Quelques détails à prendre en compte

 

Il est important que l’emprunteur avertisse immédiatement le banquier lorsque sa situation financière laisse présager des difficultés de paiement à venir. Ainsi, les deux parties pourront analyser la situation et trouver les solutions adéquates, notamment étudier les possibilités de reports d’échéances. Bien que cela soit rare, certaines banques peuvent accepter plusieurs reports d’échéances au cours d’une période déterminée. Par exemple, quelques établissements tolèrent trois reports d’échéances dont le total sera de 12 mensualités, sans toutefois que les reports soient consécutifs : il faut qu’un délai de 12 mois soit observé entre chaque report d’échéances.

 Le report d'échances  coûteux mais salvateur

Quels sont les crédits immobiliers concernés ?

 

Le report d’échéances peut s’appliquer uniquement sur les crédits immobiliers mixtes, révisables ou à taux fixes. Un emprunteur ne pourra d’ailleurs pas recourir au report d’échéances s’il a souscrit un prêt règlementaire. Les prêts-relais, les prêts épargne logement, les crédits in fine, les prêts à taux zéro, les prêts conventionnés ou encore les prêts à l’accession sociale sont dont exclus de la liste des crédits compatibles avec le report d’échéances.

 

Combien peut coûter un report d’échéances ?

 

En ce qui concerne le report d’échéances, l’emprunteur n’aura aucuns frais à payer. Toutefois, cela ne veut pas dire que l’opération sera sans coût pour l’emprunteur. En effet, le fait de reporter quelques échéances fera augmenter la durée de remboursement du prêt. Et à chaque mensualité en plus, l’emprunteur devra payer des intérêts en plus, ainsi que des primes d’assurance crédit. Il faut donc se rendre à l’évidence : le report de crédit peut être salvateur dans certaines situations, mais il a un coût non négligeable, surtout lorsqu’il s’agit de plusieurs échéances à reporter.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet