Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Les profils d’emprunteurs préférés des banques en 2015

 

 

 

Les taux moyens du crédit immobilier devraient rester bas en 2015. Aucun changement n’est aussi à prévoir sur les critères de solvabilité fixés par les banques.

 

Les banques et les emprunteurs immobiliers : un partenariat au-delà du simple financement

Depuis mi-2012, le taux du crédit immobilier n’a eu de cesse de baisser au point d’atteindre dernièrement un niveau jamais atteint depuis 1945. Le recul des taux ne signifie pas pour autant un assouplissement des conditions d’emprunt par les banques ; loin de là. Les établissements de crédit ont même tendance à renforcer leurs critères de sélection des emprunteurs immobiliers. Plus qu’un simple financement de projet, le prêt immobilier apparaît en effet aux yeux des banques comme un vecteur d’attraction et de fidélisation de nouveaux clients, qui peut leur rapporter d’autres contrats financiers sur une longue durée. Rares sont les banques qui acceptent de financer un achat ou une construction, sans exiger de l’emprunteur qu’il domicilie ses revenus dans leur établissement.

Elles espèrent ainsi tabler sur cet engagement longue durée pour accompagner le client emprunteur dans tous ses projets de vie, en lui proposant des produits divers tels les livrets d’épargne, les prêts travaux, les crédits à la consommation, l’assurance-vie et autres placements financiers. Les banques s’intéressent dès lors en priorité aux profils d’emprunteurs pouvant souscrire une grande partie de ces produits et non seulement un prêt immobilier. Les produits connexes au prêt immobilier étant proposés sur plusieurs années, les banques donnent la priorité aux emprunteurs jeunes trentenaires, de préférence mariés ou en couple et encore sans enfants. Cette catégorie d’âges correspond au profil le moins risqué aux yeux des banques, notamment sur les questions liées à la perte d’emploi, l’incapacité temporaire de travail et l’invalidité.

 

Des profils privilégiés… mais aussi règlementés

Toutefois, les banques ne se montrent pas aussi avenantes à l’endroit de tous les trentenaires. Elles favorisent particulièrement ceux présentant le meilleur « potentiel », autrement dit ceux ayant une situation professionnelle stable et des revenus appelés à évoluer. Les établissements prêtent certes à tous les profils jugés solvables. Ils accordent toutefois des conditions de financement nettement plus avantageux aux jeunes cadres, présentant un revenu autour de 30 000 euros pour un célibataire et 45 000 euros pour les couples. Ces profils peuvent profiter en 2015 de conditions de taux avantageuses, même s’ils fournissent un apport personnel moindre. Être privilégié par les banques ne permet pas pour autant aux jeunes cadres de négliger le montage de leur dossier de prêt. Tous les établissements de crédit se montrent intransigeants sur la question et exigent de tous ses emprunteurs de fournir le maximum de justificatifs prouvant leur solvabilité et leur bonne foi.

 

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet