Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Octobre : les candidats à l’emprunt ont été moins nombreux !!!

 

 

D’après le dernier billet de la Banque centrale française, les conditions d’octroi de crédit ont perdu de leur souplesse, et les Français sont alors peu encouragés à contracter un crédit habitat. D’autant plus que les taux devraient continuer à augmenter, ce qui ne laisse rien présager de bon.

 

Les candidats au crédit démoralisés par les mesures de resserrement des banques

Octobre les candidats a lemprunt ont ete moins nombreux une

L’espoir était encore de mise chez les candidats au crédit il n’y a pas longtemps, même si les taux étaient sur une tendance haussière. En effet, les banques appliquaient encore une politique relativement accommodante. Au vu de la récente publication de la Banque de France, il semblerait que moins de gens ont aspiré au crédit au mois d’octobre, compte tenu du léger raidissement des établissements bancaires au niveau des conditions d’acceptation du dossier de crédit. Le souci des particuliers n’est pas tant la hausse des taux, mais plutôt leur capacité à remplir les conditions d’octroi de crédit.

 

Les conditions se sont raffermies chez certains établissements de crédit

 

Dans cette enquête publiée le 13 novembre, la Banque de France souligne le fait que certains organismes de prêt ont affirmé avoir raffermi leurs conditions d’octroi de crédits immobiliers depuis le mois de juillet. Ces organismes ayant durci leurs conditions représenteraient environ 9 % des banques entre septembre et octobre.

En parallèle, aucune banque n’a affirmé avoir procédé à un assouplissement des critères d’octroi des crédits. Selon la Banque de France, cette situation témoigne des contraintes d’équilibres de bilan en nette évolution, au même titre que les coûts des ressources bancaires.

 

Les crédits immobiliers n’ont plus autant de succès auprès des ménages

 

En comparaison avec les publications des mois précédents, cette étude qui porte sur le mois d’octobre peut donc confirmer que la tendance est bien inversée. Ce retournement de situation par rapport aux mois précédents se reflète bien dans la volonté moindre des ménages à contracter un prêt immobilier.

La Banque de France relève par ailleurs un fait inédit depuis le mois de mars de cette année : le solde d’opinion concernant la demande de prêt immobilier est passé dans le rouge.

Octobre les candidats a lemprunt ont ete moins nombreux

Du côté des statistiques, l’on recense environ 80 % des établissements à considérer que l’évolution de la demande d’un mois sur l’autre est restée presque inchangée, tandis que les 20 % restants ont enregistré une légère baisse au niveau de cette demande. Si les taux continuent sur leur lancée, la situation risque d’être encore pire pour les semaines à venir.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet