Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Quel sera le niveau du taux de crédit en 2014 ?

 

 

L’évènement marquant de l’année 2013 aura été incontestablement le niveau historiquement bas des taux de crédit . Que nous réserve cette année 2014 ?

 

Une année 2014 qui suscite bien des questions

 

Dans le contexte actuel, il est bien logique de se poser des questions sur les orientations des taux de crédit pour cette nouvelle année. Les professionnels vont à coup sûr suivre à la loupe la politique des banques. Quoi qu’il en soit, tous pourront confirmer que l’année 2013 n’a pas été aussi catastrophique que prévu. Certains en ont même tiré des bénéfices importants, notamment certains emprunteurs qui sont redevenus solvables grâce à des taux à un niveau extrêmement bas.

Quel sera le niveau du taux de credit en 2014 une

Ainsi, le nombre des transactions a pu être maintenu à un certain niveau, malgré le contexte de crise. À titre d’illustration, il était par exemple possible d’emprunter 15000 euros de plus par rapport au début de l’année 2012, en remboursant 1000 euros sur 20 années. Par ailleurs, sur cette même période une baisse de coût de 24000 euros a été enregistrée pour un prêt de 200000 euros sur 20 ans.

 

Difficile de croire en une production supérieure à celle de 2013

 

Au cœur d’un marché déjà fragilisé, les banques savent bien à quel point l‘impact négatif du niveau des taux de crédit est important. Il semble qu’elles souhaitent garder les taux relativement stables pour l’instant. Toutefois, après quelques diminutions de ce taux en décembre 2013, les banques n’ont pas modifié ce taux pour ce mois de janvier. D’ailleurs, il serait difficile d’espérer une production de crédit meilleure qu’en 2013 pour cette nouvelle année.

Quel sera le niveau du taux de credit en 2014

En effet, si la production de crédit est passée de 98 milliards à 140 milliards de 2012 à 2013, c’est surtout grâce à l’explosion des demandes de renégociation de crédit. Mais cette année, les banques ne devraient plus autant s’y fier. Si elles comptent encore signer avec de nombreux acheteurs, elles devraient stabiliser ces taux à un niveau accessible, autant que cela leur est possible.

 

Les taux OAT sont également en hausse

 

L’évolution de ces taux dépendra évidemment de ceux des OAT, qui servent de référence aux banques pour définir leur propre taux de crédit. Après avoir été au plus bas au mois de mai dernier à 1,67 %, le taux des OAT a modérément remonté la pente vers la fin 2013, sans pour autant impacter sur les taux de crédit des banques. Il se peut par ailleurs que les taux des OAT en Europe connaissent une légère hausse, en vue de l’augmentation des taux longs aux USA après que la FED ait changé d’orientation par rapport à sa politique monétaire.

Mais la politique assouplie de la BCE devrait contrebalancer cette remontée des taux. Il n’y a donc pas encore matière à s’inquiéter pour l’orientation des taux de prêt, car ils devraient rester intéressants malgré une légère hausse de 0,5 point au second semestre.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet