Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Surendettement, les solutions pour éviter de se retrouver au fond du trou

 

 

 

Lorsqu’une personne de bonne foi se trouve dans l’impossibilité d’honorer ses dettes, quelle qu’en soit la raison, on parle de surendettement. Nombreuses sont les solutions pour faire face à cette situation, entre autres, le rétablissement personnel, le rachat de crédit ou le dossier de surendettement.

 

Les solutions d’urgence

Avant d’entamer une procédure auprès de la commission de surendettement, le recours à quelques solutions intermédiaires est de mise. L’étape cruciale est de faire le tri entre les charges fixes (loyers, assurances, électricité, etc.) et les charges variables (habillements, téléphone, vacances, cadeaux, etc.). Il faudra également lister les revenus (allocations, salaires…). Cette étude permet d’être lucide face à son budget et de procéder à des économies en renonçant à des dépenses inutiles.

 

Recourir au rachat de crédit

Pour sortir d’une situation de surendettement, outre les premières solutions d’urgence, le rachat de crédit constitue la solution la plus pratique. Cette procédure disponible auprès des institutions de prêt consiste généralement à regrouper toutes les dettes en un seul crédit. En ce qui concerne les modalités, elles seront réajustées selon le profil budgétaire de la personne surendettée. Cette dernière pourra redéfinir la durée de son prêt et le montant de ses mensualités en fonction des revenus disponibles. Il est important de noter que le rachat de crédit permet de jouir d’un taux avantageux. Seulement, dans une procédure de rachat de crédit, le débiteur se trouve dans l’obligation de souscrire une nouvelle assurance de crédit.

 

La procédure de surendettement, la solution de dernier recours

Face à des difficultés financières, les surendettés doivent déposer un dossier à la Commission de surendettement de leur département. La commission dispose de trois mois pour examiner et vérifier la recevabilité ou non du dossier. Passé ce délai, et si le dossier est « recevable », la commission de surendettement enverra le résultat de son étude au consommateur, aux créanciers ainsi qu’à la caisse d’allocation familiale par lettre recommandée avec accusé de réception. Au cas où il y aurait refus du dossier, la commission devra en informer le demandeur en expliquant le motif. Quels sont les recours? Dès communication de l’avis de la commission, les créanciers et le demandeur disposent de 15 jours pour contester la décision.

 

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet