Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Assurance de crédit : quid des emprunteurs fumeurs

Au moment de la souscription à un contrat d’assurance emprunteur, le souscripteur aura à remplir un questionnaire médical. Ce questionnaire permettra à la compagnie d’assurance de connaitre l’état de santé du souscripteur afin de déterminer le montant de la prime et éventuellement de la surprime à facturer à l’emprunteur pour garantir l’emprunt.

Les assurances de prêt pour les fumeurs

Pour une compagnie d’assurance, est considérée comme non-fumeur toute personne n’ayant pas fumé pendant les 24 derniers mois. Aucune distinction n’est donc faite entre un fumeur occasionnel et un gros fumeur. Pour les compagnies d’assurance, le tabagisme constitue un risque aggravé, à ce titre, les compagnies d’assurance réclament le paiement d’une surprime dans les garanties. Le tarif de ces surprimes n’étant pas les mêmes d’une compagnie à l’autre, cela laisse au souscripteur l’opportunité de s’orienter vers la compagnie d’assurance qui propose le meilleur tarif. D’ailleurs, dans certains cas, il est plus approprié pour le souscripteur d’effectuer une délégation d’assurance pour pouvoir réaliser des économies. Il faut savoir qu’en fonction des compagnies d’assurance, la valeur de cette surprime varie de 20 à 70 % et le seul moyen pour un fumeur d’éviter le paiement de cette surprime c’est d’arrêter de fumer. En effet, si le cas se produit pendant une durée d’au moins 24 mois, le souscripteur sera tenu d’en aviser sa compagnie d’assurance, afin de réévaluer le montant de la prime. Bien entendu ce changement sera soumis à un test de cotinine.

L’importance du questionnaire médical

Le questionnaire médical permet à la compagnie d’assurance de déterminer l’état de santé du souscripteur. En cas de tabagisme avéré, le montant de la surprime peut atteindre le double de la prime que paie un souscripteur non-fumeur. Face à un tel coût, les fumeurs pourraient être tentés de donner de faux renseignements lors de l’établissement du questionnaire médical. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’au moment de la mise en œuvre de la garantie, la compagnie d’assurance peut demander à procéder à un test de cotinine. Si ce test révèle un cas de tabagisme avéré, le tribunal pourrait libérer la compagnie d’assurance du paiement de certaines indemnisations. Si le cas non déclaré relève d’une simple omission, l’assuré peut rectifier l’erreur par lui-même, auquel cas il pourra continuer à bénéficier de la garantie moyennant le paiement de la surprime. Dans tous les cas, il est important de remplir correctement le questionnaire médical pour éviter des désagréables surprises au moment de la mise en œuvre de la garantie. Au moment de remplir le questionnaire médical, il faut noter que la compagnie d’assurance ne fait pas de distinction entre la cigarette et l’e-cigarette. Ainsi, les vapoteurs et les fumeurs sont considérés par la compagnie d’assurance comme des cas de tabagisme.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet