Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Crédit immobilier : les prêts facilitant l’achat-revente à la loupe

 

 

Acheter avant d’avoir vendu son précédent logement ? C’est désormais possible avec les formules de crédit spécialement destinées aux secundo-accédants.

 

Des formules encore plus avantageuses que le crédit relais

 

Le prêt relais est largement connu des secundo-accédants. Il offre la possibilité d’acquérir un nouveau bien immobilier sans avoir attendu la vente du précédent. Cependant, son coût particulièrement élevé est considéré comme pénalisant par de nombreux emprunteurs. Plusieurs banques ont ainsi entrepris depuis quelques mois de proposer des formules de crédit beaucoup plus intéressantes et surtout moins onéreuses que ce type de prêt. Ces nouveaux prêts dits relais-achat ou achat-revente présentent l’avantage de réduire l’endettement. Ils consistent en premier lieu à racheter le crédit en cours puis à proposer un nouveau prêt.

Non seulement le nouvel emprunt souscrit par l’emprunteur intègre le capital restant dû, mais il fournit également le financement nécessaire à l’acquisition du nouveau bien. L’avance consentie par la banque dans le cadre d’un prêt relais classique est dans ce cas directement intégré dans le nouveau crédit. Elle correspond le plus souvent à 70 % de la valeur estimée du précédent logement. Au final, l’emprunteur réduit son endettement et fait plus facilement la jointure entre deux biens. Il peut de plus profiter du rachat pour renégocier son assurance de prêt ou souscrire un contrat plus avantageux comme l’autorise la loi Hamon.

 

Les bons réflexes pour faciliter la vente

Si la souscription d’un prêt relais-achat permet de réduire son endettement entre la vente d’un précédent bien et l’achat d’un nouveau, l’adoption de bons réflexes est souvent nécessaire pour faciliter la cession d’un logement. Il est avant tout conseillé de faire évaluer le bien par un professionnel. Seul un spécialiste est en mesure de savoir quelle somme pourra être demandée en fonction du type de logement et de la situation du marché. Le prix devra ensuite être fixé en fonction de celui pratiqué sur le marché, notamment celui appliqué dans le quartier ou la région.

Il ne faut donc pas hésiter à se lancer dans des travaux pour corriger les éventuels défauts et valoriser le bien. Un acheteur sera plus enclin à faire une offre sur un bien rénové et proposant un bon niveau de confort qu’un autre sans entretien et présentant des défauts visibles. Il est donc recommandé entre autres de changer les sols, repeindre les murs ou encore désencombrer certaines pièces. Il sera de cette manière plus facile de susciter un coup de cœur chez les potentiels acheteurs et vendre le logement. Si l’on pense souvent déjà au nouveau bien, la vente du précédent reste toujours la priorité.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet