Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Des taux d’emprunt en légère baisse dans certaines villes

La dernière hausse des taux de crédit immobilier enregistrée en début d’été 2015 a suscité l’inquiétude des acquéreurs. L’heure est plutôt à l’apaisement, voire à l’euphorie en ce mois de septembre où la tendance est à la baisse. Celle-ci semble par ailleurs diversement appréciée. Si certains y voient une stratégie bancaire, d’autres l’assimilent à une véritable tendance.

Retour certain de la baisse

La rentrée est décidément marquée par un revirement de situation, en ce qui concerne les taux de crédit immobilier. La hausse freine effectivement son ardeur, au point de laisser place à une baisse. Cette tendance se trouve d’ailleurs confirmée par les résultats de l’étude menée par Meilleurtaux sur le pouvoir d’achat immobilier en France. Datée de septembre 2015, cette édition montre que 7 sur les 10 grandes villes de l’Hexagone voient leur taux baisser de manière plus ou moins notable. Ce recul se constate aussi bien sur le crédit immobilier sur 15 ans que sur ceux sur 20 ans ou 25 ans.

La raison de la baisse

En sa qualité de fin observateur, Meilleurtaux attribue cette baisse qui marque la rentrée à une stratégie bancaire. Celle-ci visant notamment à dénicher les profils VIP (ou Premium). Dans la plupart des plus grandes villes de France, les meilleurs dossiers se voient effectivement proposer des taux nettement avantageux.

Une baisse significative

Lien entre le profil de l'emprunteur et le taux applique_une

La comparaison des résultats publiés par Meilleurtaux au mois d’août avec ceux du mois de septembre permet de mettre en évidence l’ampleur de la baisse des taux de crédit immobilier. Montpellier et Marseille sont les principaux bénéficiaires de cette tendance. Ces deux villes profitent d’une baisse de l’ordre de 0,2 point, ce qui ramène leur taux de 2,30 % à 2,10 % en l’espace d’un mois. Strasbourg occupe la seconde place avec un recul de 0,17 point. Elle est suivie de près par Lille avec 0,15 point. Nice ferme le classement en enregistrant un faible repli de seulement 0,05 point. À noter que ces taux correspondent à des prêts immobiliers sur 20 ans.

Les trois villes « malheureuses »

Malheureusement, la baisse ne concerne pas la totalité des villes françaises. Bordeaux, Toulouse et Nantes voient effectivement leurs taux moyens se stabiliser, voire monter sur certaines durées. Sur ce second point, Nantes fait office d’exemple parfait en affichant un taux moyen en hausse de 0,48 point sur 25 ans depuis août 2015.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet