Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Prêt immobilier : pourquoi faut-il s’assurer ?

Au vu de son montant et de sa durée, un crédit immobilier se range sous dans la catégorie des « prêts majeurs ». Il est donc tout à fait logique de contracter une assurance de prêt (ou assurance emprunteur) pour se prémunir contre les risques de ne pouvoir rembourser.

L’essentiel à savoir sur l’assurance emprunteur

Garantie emprunteur, comment faire pour signer un contrat pas cher_une

Une assurance emprunteur s’adresse aux souscripteurs d’un crédit immobilier destiné à financer l’achat d’un bien. Elle s’ajoute ainsi aux garanties obligatoires comme la caution ou l’hypothèque. Son utilité s’affirme en cas d’accident de la vie comme le décès, l’invalidité ou encore le chômage et le risque de moins-value (revente du bien immobilier). Grâce aux garanties associées à ce type de contrat, l’emprunteur se heurtant à ces imprévus ne risque donc pas de perdre le bien immobilier. À noter que l’assurance emprunteur est également assortie d’une franchise, une période durant laquelle l’emprunteur est dans la possibilité de ne pas effectuer les versements mensuels. Par ailleurs, les institutions de prêts restent les premières bénéficiaires de l’assurance de prêt. Pour elles, ce contrat d’assurance est une manière légale de se prémunir contre l’ensemble des risques, aux dépens des assureurs et emprunteurs.

Bien choisir son assurance emprunteur

Pour éviter bien de mauvaises surprises, mieux vaut bien choisir son assurance emprunteur. Cette démarche appelle à se référer entre autres à un critère de sélection particulier : les garanties associées. On recense 5 types de garanties, à savoir l’Incapacité Temporaire de Travail (ITT), L’Invalidité Permanente Totale (IPT), l’Arrêt de travail, la garantie chômage, ainsi que la garantie Décès ou Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA). Cette dernière assure le remboursement du capital restant dû.

Une précision sur le PTIA

Un emprunteur en situation de PTIA est caractérisé par deux points bien définis. D’une part, il doit être reconnu par l’assureur comme étant inapte à tout travail consécutivement à une maladie (ou un accident). L’emprunteur est ainsi dans l’incapacité d’exercer une activité rémunératrice. D’autre part, il se trouve également dans la nécessité d’être assisté par une tierce personne, pour effectuer trois des quatre actes de la vie courante, à savoir se nourrir, se laver, se vêtir et se déplacer.

La garantie Arrêt du travail

La vigilance est également de mise lors de la souscription d’une garantie Arrêt du travail. Entre autres, mieux vaut bien vérifier la définition de l’arrêt du travail. En effet, certains contrats le définissent comme l’incapacité de l’assuré à exercer « sa » profession, tandis que d’autres l’assimilent à l’impossibilité d’exercer « toute » profession.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet