Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Immobilier : le pouvoir d’achat des Français en hausse

Les dernières statistiques du marché font ressortir une amélioration du pouvoir d’achat immobilier des Français, à la faveur d’un taux de crédit toujours plus bas.

Pouvoir d’achat porté par les taux de crédit

En avril et en mai, le ralentissement de la baisse des taux du crédit immobilier soulève déjà le débat sur une possible remontée des taux dans les mois à venir. Dans l’immédiat, ce ralentissement n’empêche pas les établissements bancaires d’observer la poursuite de la baisse des taux, de l’ordre de 0,05 % et de 0,20 % depuis de début de mai. Un recul qui fait suite aux 18 mois consécutifs de baisse, entraînant le taux du crédit immobilier à un plancher historique, jamais atteint auparavant. Si cette baisse du taux de crédit n’a pas pour l’instant les conséquences escomptées sur le marché – les ventes peinent à décoller —, elle a un tout autre effet sur la finance des acheteurs.

Les derniers chiffres publiés par un réseau de courtiers montrent en effet une amélioration significative du pouvoir d’achat des Français dans les 10 plus grandes villes du pays, grâce à la baisse des taux de crédit.  Le taux moyen des contrats sur 20 ans s’élèvent en effet à 2,28 %, tandis que le taux moyen des crédits sur 25 ans est de 2,61 %. Autrement dit, à capacités de remboursement équivalentes, les emprunteurs peuvent prétendre à un montant de prêt plus conséquent en tablant sur les taux très avantageux du marché actuellement.

Marseille en leader, Paris sans surprise

À quel point la baisse des taux influe-t-elle sur le pouvoir d’achat des emprunteurs français ? En réponse à cette question, le réseau de courtiers a publié un classement des 10 plus grandes villes françaises en fonction du pouvoir d’achat immobilier de leurs résidents en mai 2015. Dans ce classement, Marseille arrive en tête, suivi de Strasbourg et de Toulouse. Dans la cité phocéenne, un emprunteur qui rembourse pendant 20 ans des mensualités de 1000 euros, peut acheter un confortable logement de 92 m², soit 9 m² de plus qu’en décembre 2014. À Strasbourg, pour le même montant, un emprunteur peut s’offrir un bien de 84 m², soit 2 m² de plus qu’en décembre 2014. À Toulouse, un gain de 3 m² par rapport à la fin de l’année 2014 est aussi à signaler, ses résidents pouvant acheter un logement de 81 m² avec des mensualités de 1000 euros pendant 20 ans. Sans surprise, malgré une amélioration également du pouvoir d’achat, Nice et Paris occupent les dernières places de ce classement. À conditions d’emprunt équivalentes, leurs habitants peuvent s’offrir respectivement un studio de 54 m² et 24 m².

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet