Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet

Je m'abonne

Les News de l'assurance prêt

Entrez dans notre cercle Google plusDevenez fan dans notre FacebookSuivez-nous sur TwitterAbonnez-vous  notre Flux RSS

Un léger mieux dans le pouvoir d’achat immobilier des Français au T1 2013

Une étude réalisée par le groupe Crédit Foncier en collaboration avec l’Université de Paris Dauphine révèle que les Français ont vu leur capacité d’achat immobilier se redresser sur la période de janvier 2013 à mars 2013.

 

Les logements parisiens plus accessibles ?

 

Le Crédit Foncier indique dans cette série d’études baptisée Capacim – Capacité d’achat immobilier – que les ménages parisiens pouvant se lancer dans un projet d’acquisition ont vu leur nombre augmenter de 2 % pendant les trois premiers mois de 2013. Ce baromètre révèle que 33,4 % des foyers de la capitale ont pu accéder un logement qui correspond à leurs aspirations.

immobilier parisien

Ce sondage ajoute que la situation s’est aussi améliorée pour les habitants de la région Île-de-France53,4 % des familles ont pu acheter un bien répondant à leurs attentes alors que cette proportion s’élevait à 53 % l’an dernier.

La situation est encore meilleure pour les personnes habitant Fontainebleau par exemple  où l’effectif des ménages acheteurs a évolué de +8,4 % sur une année glissante au T1 2013, la progression est de +7 % à St-Germain-en-Laye contre 6 % à Nanterre.

 

Les familles en province vivent encore mieux

 

D’après toujours Capacim les familles désirant s’ installer en province ont profité davantage du relèvement de leur capacité d’achat. C’est le cas par exemple des acheteurs marseillais dont le nombre a crû de 9,3 % en glissement annuel au cours de la période étudiée.

Village des Cévennes

La société financière Crédit Foncier estime qu’à Strasbourg 3,5 % de foyers supplémentaires ont pu investir dans une maison en mesure de satisfaire leurs besoins. Les Lyonnais ont également vu leur pouvoir d’achat augmenter. Cela s’est manifesté par une progression de 2,9 % des effectifs des foyers acquéreurs.

En se référant toujours aux conclusions du même baromètre, l’on apprend que les familles lilloises et nancéiennes n’ont pas eu cette chance parce que leur capacité d’achat a diminué de 0,5 % au cours du T1 2013.

 

La baisse des taux d’emprunt favorables aux ménages

 

La situation des acheteurs immobiliers diffère donc d’une région à une autre, mais l’origine de l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages en matière d’achat immobilier semble être la même.

spielen

En effet, le groupe financier Crédit Foncier et son partenaire confirment que la baisse du taux d’emprunt à un niveau historiquement bas a eu comme effet une augmentation du pouvoir d’achat immobilier. Les acquéreurs, avec un même budget ont pu acheter au cours de la période étudiée un bien plus spacieux.

Si cet article vous a plu? Vous avez une question ? Alors n'hésitez pas à poster un commentaire ou à vous abonner au flux RSS pour recevoir les prochains articles sur votre lecteur de news.
Simulation Gratuite et Sans Engagement pour l'valuation de votre projet Simulation Gratuite et Sans Engagement pour votre projet